Messages

Cela semblait impossible de changer…

Avant de connaître le Seigneur Jésus, dans la Force Jeune Universelle, j’étais complètement perdue. Ma vie était un véritable enfer. Je tournais, des nuits et des nuits, dans la rue et, chaque week-end, j’allais à Rio de Janeiro en direction des bidonvilles. Je remplissais ma propre voiture de filles et de garçons (qui, à l’époque, étaient mes amis) pour aller dans des soirées, des communautés carioques.

En y arrivant, j’utilisais et j’abusais de nombreuses drogues, j’étais totalement plongée dans le vice. J’ai essayé la marijuana, la cocaïne, le «lança-perfume», le «cheirinho da loló», la «balinha»et, surtout, je ne pouvais pas revenir à la maison sans emporter de la drogue, que j’avais consommée dans les favelas. J’apportais des tablettes de canabis, pour ma consommation personnelle, sans compter le fait de boire et de fumer des cigarettes.

Je dansais beaucoup dans les fêtes, au point de séduire les bandits, qui étaient présents. Et, malheureusement, pour posséder des démons dans mon corps, j’ai toujours eu ce que je voulais.

Ma vie était complètement perdue sans Jésus, entre les mains du diable. C’est pourquoi, je m’enfonçais de plus en plus. Je rentrais à la maison le lendemain, droguée et sentant mauvais. Je me querellais avec mes parents et je prenais peu soin de mon fils. J’étais très querelleuse, je voulais frapper tout le monde. J’étais si agressive et j’humiliais les personnes au point de les faire pleurer. J’étais aussi armée, avec de nombreuses armes lourdes.

Mon fils, d’ailleurs, est le fruit d’une relation, que j’ai eue avec un homme, qui était le chef du trafic. À plusieurs reprises, je me suis retrouvée au poste de police, à cause de lui, sans raison… Même ainsi, je finissais par payer avec lui. Nous sommes arrivés à vivre ensemble et je voyais même des ombres chez lui à l’aube. Et, avec tant d’armes et de drogues qu’il y gardait, il a été arrêté. Je suis allée lui rendre visite à la prison de Bangu pendant 2 ans.

Jusqu’à ce que je sois arrivée à l’Universelle et j’ai connu la Force Jeune Universelle, de laquelle, aujourd’hui, je fais partie. Dans la FJU, j’ai été guérie de la toxicomanie. Je suis libre, je suis fidèle à Dieu, qui est en première place dans ma vie.

Aujourd’hui, j’ai Dieu Lui-même avec moi, Il me donne la force et est en train de me construire, comme une grande œuvre. Ma foi est plus forte chaque jour.

Aujourd’hui, j’ai de vrais amis, une famille que Dieu m’a donnée à l’Universelle. Je suis heureuse ainsi.

Aujourd’hui sait ce qu’est d’être bien envers moi-même.

Aujourd’hui, j’ai véritablement la paix, la joie et des forces, qui proviennent d’un Dieu vivant et qui me soutient.

Aujourd’hui, je suis une vraie mère. Les problèmes ne sont rien, face à la foi qui existe en moi. Près d’un Dieu si grand et qui prend soin de moi.

Aujourd’hui, je suis heureuse et j’ai reçu le plus grand cadeau et la force que l’Autel peut me concéder: le Saint-Esprit, qui m’a donné la certitude que je peux tout et que cela va exploser dans ma vie!

Jessica
25 ans

Étudiante en Droit

 

Collaboration: Évêque Marcello Brayner

Laissez un commentaire

Ou remplissez le formulaire ci-dessous.


Votre adresse e-mail ne sera pas publié. Champs obligatoires*