Messages

13ème Jour du Jeûne de Daniel

Ici et maintenant ou après?

Nous vivons dans l’ère de l’ici et du maintenant. Tout doit être pour hier, on dit même que le temps est de l’argent. Personne ne sait plus attendre et la course pour que le temps ne vous empêche pas de tout faire, se poursuit, ainsi que le stress, qui s’installe rapidement et les ruines de toutes les relations. C’est pourquoi l’anxiété est à la hausse. Personne ne veut penser à l’après-demain.

Ne serait-ce pas encore une stratégie démoniaque de plus, qui est devenue culturelle?

Si l’être humain courre contre la montre, il n’aura pas le temps de se voir, ni d’apprécier ce qui a de plus de valeur dans cette vie.

La mère travaille tant pour tout donner à ses enfants, qu’elle finit par leur retirer tout ce dont ils ont le plus besoin: sa présence. Et lorsqu’elle est avec eux, elle n’a aucune patience pour être là, ce qu’elle veut vraiment c’est se reposer pour débuter son combat du lendemain. Il y a encore la question du père, qui souvent n’est plus présent dans la famille, qui finit par être remplacé par diverses relations «éclair», qu’elle trouve, juste pour ne pas rester seule.

La célibataire courre pour pouvoir réussir ses études, le travail et des petits boulots qu’elle fait en fin de semaine, elle ne se rend même pas compte, qu’elle s’est éloignée de ceux qu’elle aime le plus et s’est approchée de ceux qu’elle ne connaît pas vraiment. Lorsque la solitude vient frapper à sa porte, son manque d’affection la mène à s’engager dans des relations band-aid, juste pour couvrir la plaie, qui grandit à chaque jour avec elle.

C’est l’ici et maintenant, elle ne pense pas au lendemain, le lendemain se résoudra pas de lui-même… #quedeshistoires

Le fait est qu’aujourd’hui est le demain d’hier et comment est votre aujourd’hui? A-t-il valu la peine de ne pas y avoir penser hier?

C’est ce qui s’est passé avec le riche et Lazare, dans le passage de Luc 16:19-31.

Le riche n’a pas pensé au lendemain, il a juste voulu s’enrichir dans cette vie, il a tout fait pour donner le meilleur à sa propre famille et pour profiter de ce monde. Aujourd’hui, nous dirions que le riche a apprécié sa vie, jusqu’au jour où il l’a perdue et s’est retrouvé soudainement en enfer. De là, il a remarqué Lazare, qui n’a pas eu sa vie, en revanche, il a traversé divers problèmes et, dans ses derniers jours, est resté lépreux et a perdu ses fonctions dans la société, devant passer ses derniers jours, en mendiant dans les rues.

À sa mort, Lazare a été directement vers le ciel et là, il a beaucoup plus profité que le riche l’a fait toute sa vie. Lorsque le riche a vu cela, il a trouvé cela absurde, après tout, qui a travaillé durement toute sa vie, ce fut lui, pas Lazare. Mais Lazare a travaillé pour son éternité, son objectif était dans l’après et non dans l’ici et maintenant, c’est pourquoi, il a hérité son salut, tandis que le riche, non…

Voyez-bien la réponse d’Abraham au riche – comme c’est fort:

Mon enfant, souviens-toi que tu as reçu tes biens pendant ta vie, et que Lazare a eu les maux pendant la sienne; maintenant il est ici consolé, et toi, tu souffres. (Luc 16:25)

Pour le simple fait qu’Abraham appelle le riche d’«enfant», nous comprenons qu’il était un religieux, après tout, il voyait Abraham, en tant que père de la foi, mais voyez bien ce qu’il dit ensuite… «souviens-toi que tu as reçu tes biens pendant ta vie», en d’autres termes, le riche n’a pas investi sur ce qui arriverait après la mort, dans son salut. Il a pensé à l’ici et maintenant, à cette vie, que tout le monde sait qui va finir, tôt ou tard. Par conséquent, il a reçu dans cette vie.

Pour Lazare, Abraham a dit qu’il a eu des maux pendant sa vie… seuls ceux qui souffrent, iront alors au ciel?

En fait, ceux qui souffrent sont ceux qui recherchent le ciel. Celui qui souffre s’accroche à Dieu et apprend à investir dans son salut. Plus de problèmes j’ai eus dans ma vie, plus proche de Dieu, je suis restée…

Mais ce n’est pas juste pour cela que Lazare a hérité le ciel. Il y a bien des maux dont les chrétiens souffrent, parce qu’ils se sont focalisés sur la vie éternelle, par exemple, être appelés de fanatiques, de bigots, de nigauds, de ridicules, de monsieur tout le monde, de stupides, de ringards et ainsi de suite. Certains maux ne sont même pas arrivés à être vraiment des maux, mais le monde dit qu’ils le sont, par exemple, vous ne fréquentez pas le carnaval ou vous n’allez pas en sorties, vous êtes alors en train de perdre votre jeunesse, vous ne savez pas profiter de la vie, vous vivez une vie monotone, église-maison, maison-travail, travail-église, ils disent même que nous ne savons pas vivre.

Combien sont les femmes célibataires, qui ne se sont pas encore mariées à cause de leur foi? Tous les hommes, qui se sont adressés à elle jusqu’à présent, sont des incrédules et elles ont choisi de penser au lendemain et non au ici et maintenant. C’est pourquoi, elles sont arrivées à l’âge de «vieille fille» et souffrent avec les remarques de leurs parents et amies.

Nous sommes en train de nous préserver pour l’après de cette vie, pour notre éternité et ainsi comme Lazare a été consolé en elle, nous le serons aussi. Chaque endroit que nous ne connaissons pas, chaque relation que nous devons sacrifier, tout le matériel que nous n’avons pas acqmulher-706x432uis et tout l’honneur que nous ne cherchons pas, viendront après d’une façon incomparable!

Dans la foi et dans l’Abri du Très-Haut.

 

Collaboration: Cristiane Cardoso

1er Jour du Jeûne de Daniel

2ème Jour du Jeûne de Daniel

3ème Jour du Jeûne de Daniel

4ème Jour du Jeûne de Daniel

6ème Jour du Jeûne de Daniel

Laissez un commentaire

Ou remplissez le formulaire ci-dessous.


Votre adresse e-mail ne sera pas publié. Champs obligatoires*