L’Abri

Bonjour à toutes !

Je sais que j’ai été un peu «absente», mais je souhaite renforcer, à vous toutes, le fait que je n’ai jamais été aussi présente.

Hier Dieu a parlé si fort avec moi, lors de la réunion du matin, j’ai tout de suite pensé que cela devait aller sur mon blog! Nous étions en train de méditer le Psaume 91, dans le *propos que nous avons commencé pour les premiers 91 jours de l’année et ce mot «abri» a beaucoup appelé mon attention.

“Celui qui demeure sous l’abri du Très-Haut repose à l’ombre du Tout Puissant.”  Psaume 91:1

Je me suis souvenue des fois où j’ai joué à cache-cache, à une époque où il n’y avait pas de téléphone portable ou de jeu vidéo et, par conséquent, les enfants étaient beaucoup plus innocents. L’idée du jeu était de ne pas être trouvée, autrement dit, celui qui était trouvé, perdait. En cela, nous cherchions toujours des cachettes inhabituelles… dans le placard, sous le lit, entre autres. Je me cachais si bien que le jeu devait finir pour que je sorte de ma cachette et, même ainsi, je faisais toujours cela sans que l’on me voit pour garder cette cachette secrète pour les prochains jeux.

Aujourd’hui, je ne joue plus à cache-cache, la vie a cessé d’être un jeu et est devenue un jeu de vie ou de mort. Le monde, où nous vivons, veut vous diminuer, humilier, dénigrer, vous manquer au respect et vous dévaloriser et comment s’en délivrer? Si vous ne sortez pas de chez vous, il pénètre dans votre maison, par le biais de la télévision, de l’Internet ou par l’intermédiaire des membres de votre famille. Peut-être, êtes-vous êtes indécise sur ce que vous devez faire et vous n’avez pas une réponse directe, vous savez que toute option entreprise peut ne pas aboutir à ce que vous souhaitez. Comment nous protéger contre une société si mauvaise?

En demeurant sous l’Abri du Très-Haut. Seulement là, nous pouvons nous reposer, réellement…

Notre Seigneur savait que nous avions besoin de ce lieu, mais Il a laissé bien clair qu’il était réservé: pour ceux qui demeurent en lui et non pour ceux qui veulent y faire un tour ou y passer quelques jours de vacances, ou même l’utiliser comme un refuge de temps en temps.

Je demeure sous cet abri, c’est pourquoi…

• Je n’ai pas eu besoin d’un diplôme pour être une femme intelligente

• Je n’ai pas eu besoin de «profiter» de ma jeunesse pour en tirer profit.

• Je n’ai pas eu besoin de sortir avec plusieurs garçons pour en trouver un qui conviendrait.

• J’ai n’a pas eu besoin de popularité pour être heureuse, ou de renommée pour me sentir utile.

• Je n’ai pas eu besoin d’essayer ou de tester pour avoir l’approbation dont j’avais besoin.

• Je n’ai pas eu besoin d’avoir le corps et la beauté exaltée par ce monde pour me sentir belle.

• Je n’ai pas eu besoin de suiveurs ou de likes pour connaître ma valeur.

Ma vie est pratiquement la même routine depuis toujours et ce n’est pas pour autant qu’elle est ennuyeuse, au contraire, à chaque année, je conquis plus, je grandis davantage en tant que personne, je me connais mieux, je sers plus mon Seigneur et c’est pourquoi je suis plus heureuse et épanouie. C’est si merveilleux de demeurer sous cet abri, d’ailleurs même les problèmes que j’ai eus, que j’ai et que j’aurai, m’ont fait, me font et me feront plus de bien que de mal.

C’est à cause de cette demeure spirituelle que je n’ai pas besoin de craindre 2018, ni les mauvaises nouvelles, ni ce que l’on dit, de-ci de-là, à propos de moi… Je repose gracieusement à l’ombre du Tout Puissant, merci beaucoup!

Soyez toutes bénies et que, dans cette nouvelle année, nous soyons toutes ensemble sous cet Abri!

Dans la foi.

*D’ailleurs, qui participe à ce propos du Psaume 91? Vous voulez en savoir plus? Informez-vous dans l’Eglise Universelle la plus proche de chez vous.  

Laissez un commentaire

Ou remplissez le formulaire ci-dessous.


Votre adresse e-mail ne sera pas publié. Champs obligatoires*